BIO

BIO.

Sophie Comtet Kouyaté, vidéaste et photographe, a réalisé plusieurs films documentaires en France, en Afrique et au Japon. Elle est à l’origine des montages de films d’artistes, Valérie Jouve, Philippe Durand, Estelle Fredet, et de  films documentaires de Samia Chala, Thierry Leclère… Depuis 8 ans, elle travaille en étroite collaboration avec la Maison de Quartier Romain Rolland à Saint Denis sur de multiples projets cinématographiques et photographiques en relation avec la population Dyonisienne. Elle est réalisatrice de tous les clips du musicien Pédro Kouyaté (électro-blues). Depuis 2012, elle conjugue cinéma et photographie dans ses films « Shukugawa River » (2016 Japon), « Crimée enchantée » (2018), film sur l’architecture de l’agence METEK et le projet « Des miroirs à la face du ciel » (Mécano Productions). De plus en plus concernée par la photographie « des corps dans la ville et l’architecture« , elle expérimente aujourd’hui une série de portraits/paysages, mis en scènes dans les zones périphériques urbaines autour de Paris, pour son projet « IN SITU ».

CV.

  • Réalisation en cours de la série photographique « IN SITU ».
  • Réalisation et montage de « Crimée enchantée. Histoire(s) d’une architecture ». Métek. Nuit des Musées MAC VAL. École d’architecture Paris. Sélection Ciné Archi Annecy 2018, Festival Int Film Archi Suède…
  • Réalisation et montage des clips « Wake Up », « Camillo » et « Vis ta vie » pour Pédro Kouyaté and the Fugitives. Active Records. Studio la Fugitive
  • Animation et création projet « Je suis photographe ». Travail photographique de groupe. Femmes de Saint Denis. Maison de quartier Romain Rolland.

2016

  • Réalisation « Sur la terre de Saint Rémy » film documentaire 52′ réalisé en cinq années dans une cité de Saint Denis 93. Bangor Productions. France 3.
  • Captation et montage de l’opéra « Fairy Queen ». Commande Compagnie « Les folies du temps ». Centre Culturel Rentilly.

2015

  • Série photographique portraits d’enfants musiciens. Commande de « Projet 2015 Musique en Marne et Gondoire ».
  • Réalisation et montage film institutionnel « CHAM ». Commande de Musique en Marne et Gondoire.

2014

  • Réalisation et montage de « SHUKUGAWA RIVER» film. 65′. Diff festivals en cours .
  • Montage de “Madame la France” Film documentaire 52’ de Samia Chala. Public Sénat.

2013

  • Série photographique « Dyonisiennes » portraits de femmes. Commande Maison de quartier Romain Rolland / Mairie de Saint Denis. Hôtel Particulier Montmartre.

2012

  • Série photographique portraits d’enfants musiciens pour « Musique en Marne et Gondoire » (Commande)
  • Deuxième volet « Saint Rémy ». Documentaire reportage/mémoire sur la réhabilitation d’un quartier. Initié par Rachida Aoudia . Commande APES / OGIF / Plaine Commune / Mairie de Saint Denis / FAS .
  • Montage “Le clown chocolat”. Film documentaire 52’ de Samia Chala et Thierry Leclerc. Public Sénat, La Chaîne Parlementaire.

2011

  • Exposition série photographique « Shukugawa» au Monastir del Camp. Photographies réalisées au Japon.
  • Réalisation et montage de «Au cœur d’Allende ». Documentaire 30′. Commande Maison de quartier Romain Rolland / Mairie de Saint Denis.

2010

  • Réalisation de « Saint Rémy ». Premier volet. Documentaire sur la réhabilitation du quartier. Commande Maison de quartier Romain Rolland / APES / OGIF / Plaine Commune / Mairie de Saint Denis / FAS
  • Réalisation et montage de « La démocratie » Doc 26′. Maison de quartier Romain Rolland / Mairie de Saint Denis.

2008 / 2009

  • Réalisation et montage de tous les clips du musicien Pédro Kouyaté : www.pedrokouyate.com
  • Réalisation de « Le cri de la liberté ». Film documentaire 26′. Commande Maison de quartier Romain Rolland / Mairie de Saint Denis.
  • Enseignement Audiovisuel en centres de formation. (montage / réalisation). Centre Images . Créa Image.

2006

  • Réalisation et montage de sujets TV pour l’émission BBB. Architecture intérieure / décoration. Architecture.
  • Réalisation et montage de « Foly », un film de 55′, voyage impressionniste musical à Bamako. Co-produit par TV5 Monde, TV Rennes Cité Média / Sonia Ider et soutenu par le Centre National du Cinéma.

2005

  • Réalisation et supervision de tous les sujets pour l’émission « Les yeux dans l’écran », initiée par Frédéric Mitterrand, hebdomadaire sur TV5Monde. Mascarina Prod.
  • Montage de « OFFSHORE » de Philippe Durand. Film Art. Galerie Laurent Godin.

2004

  • Réalisation et supervision de tous les sujets pour l’émission « Les yeux dans l’écran », initiée par Frédéric Mitterrand, hebdomadaire sur TV5Monde. Mascarina Prod.
  • Réalisation et montage de 2 clips pour Toumani Diabaté, : « MALI SADIO » et « Mamadou Diaby »

2003

  • Montage « LE GRAND LITTORAL » film de Valérie Jouve (MAM New York, Centre Georges Pompidou),
  • Réalisation et montage de « Forobà », film documentaire de 55’ tournée en Afrique et à Paris. Public Sénat / la Chaîne parlementaire.

2001

  • Réalisation et montage de « Se mettre debout » un film de 60’ qui documente l’aventure de jeunes des cités environnantes à la ville de Bordeaux dans leur première approche de la mer et du surf, ( Surf Insertion, FFS et parrainé par l’UNICEF).

« Auparavant, Sophie Comtet Kouyaté a mis en scène des spectacles de théâtre contemporain au Théâtre des Bernardines et à la Friche Belle de Mai à Marseille. Elle a réalisé un long métrage « Les bruits de la Ville », des spectacles et des scénographies au Palais d’hiver et à la Maison de la Danse de Lyon avec Dominique Boivin (Beau Geste) et Totem, puis à Marseille avec, entre autres, le groupe de danse contemporaine “Dunes” et la chorégraphe Geneviève Sorin.

 

À PROPOS

« Le film “FOLY” de Sophie Comtet Kouyaté sillonne le voyage. Il revient. De l’ombre intérieure, aux silences venus de loin, en voix off de poésie, nous appelle à une traversée, nous rapprochant d’un cœur palpitant, d’un « maintenant » d’une ville : Bamako, d’un pays : le Mali. » Daphné Bitchach.

LES BRUITS DE LA VILLE « …Un morceau de vie fait d’errances magnifiquement éclairées dans les scènes de nuit. La mise en scène, avec un sens inné et naturel du cinéma, est toujours cohérente avec le propos et le sens de l’histoire. » CAHIERS DU CINÉ

« L’enregistrement déroutant et stimulant, des traces lumineuses et sonores d’un corps lancé à travers Paris. « Cette façon de nous accueillir dans une histoire (…) et de nous laisser en plan au moment où on aurait envie, paresseux ou paniqué, que le film fasse tout le travail. Or nous voilà, excitation rare au cinéma, à finir le travail entamé à mi-chemin de l’imaginaire. » LIBÉRATION .Gérard Lefort

« Plutôt que des solutions, elle enregistre ce qui résiste, ce qui grince, ce qui se heurte, et les Bruits du titre sont loin d’être seulement sonores : ce sont les traces enregistrables de cette présence physique furibarde et ironique au milieu du monde… Sophie Comtet compte sur le mouvement pour rendre perceptibles les sentiments. » LE MONDE. Jean Michel Frodon.