Gérard Lefort. Libération

… Cette façon de nous accueillir dans une histoire, des couleurs ; des bruissements (remarquable travail sur la bande son), avec des acteurs tous sensationnels, et de nous laisser en plan au moment où on aurait envie, paresseux ou paniqué, que le film fasse tout le travail. Or nous voilà, excitation rare au cinéma, à finir le travail entamé à mi-chemin de l’imaginaire.