CFI

20 janvier 2015 0 Par Sophie Comtet Kouyaté

Musicien exilé en France, Pedro Kouyaté retrouve pour un court séjour sa ville natale, Bamako. Ce voyage lui permet de s’immerger dans le quotidien de la ville et de renouer avec la source de son inspiration.

Il retrouve ceux qui furent ses maîtres de musique et partage l’intimité de leur recherche musicale. Dans les maquis, les réunions familiales, Pedro reprend, pour un temps, son rôle de griot musicien.

La musique, omniprésente, les mouvements et sons produits par l’activité quotidienne se mêlent et s’entrecroisent dans un jeu permanent pour constituer, une fois rassemblés, le carnet intimiste et impressionniste de ce voyage.